Depuis le lancement du cronut le mois dernier, la Dominique Ansel Bakery est devenue la boulangerie la plus en vue de SoHo. Mi-croissant, mi-donut, le cronut est la nouvelle lubie des gourmets de New York.

Commercialisé depuis le 10 mai dernier par Dominique Ansel, le cronut attire les foules. A 6h du matin, deux heures avant l'ouverture de la boulangerie, 70 Américains font déjà la queue dans la rue Spring pour goûter à cette création très médiatisée. L'ancien pâtissier du restaurant Daniel, qui a ouvert la Dominique Ansel Bakery à SoHo en mai 2012, a conçu cette pâtisserie hybride fourrée à la crème et glacée au sucre - une recette visiblement irrésistible.

Ce succès a amené le chef picard à déposer le nom. Mais le cronut a déjà été plagié, sous le terme "doissant", à Washington. Et des cronuts se vendraient déjà au marché noir à Brooklyn... Pas rancunier, Dominique Ansel a renoncé aux poursuites. Il se concentre dans sa boulangerie à la confection de plus de 250 cronuts par jour et réfléchit à de nouvelles saveurs. Celle du mois est un mélange unique de citron et de sirop d'érable. Avis aux gourmands !

Coralie Simon

Prix du cronut : $5

Mi-croissant, mi-donut, le cronut est la nouvelle lubie des gourmets de New York
Mi-croissant, mi-donut, le cronut est la nouvelle lubie des gourmets de New YorkMi-croissant, mi-donut, le cronut est la nouvelle lubie des gourmets de New York
Mi-croissant, mi-donut, le cronut est la nouvelle lubie des gourmets de New York
Retour à l'accueil